les_vagabonds_spirituels

R:. L:. « Les Vagabonds Spirituels »

« La Patience est l’apologie des Sages »

La Loge « Les Vagabonds Spirituels » N°99 a été fondée initialement au Rite Ancien et Primitif de Memphis-Misraïm, le 26 octobre 2005 dans le Temple de la GLTSO à Levallois-Perret.

Son Titre distinctif a été imaginé à partir d’une pensée d’Oswald Wirth :
« Tout bois n’est pas bon à faire un navire, toute roche ne fournit pas une roche convenable aux constructeurs, tout aspirant à l’initiation n’est pas initiable…
….La vocation initiatique se rencontre parmi ces Vagabonds Spirituels qui errent dans la nuit, après avoir déserté leur école et leur église, faute d’y trouver leur vraie lumière. »

Derrière cette dénomination se cache, à mon sens, une très puissante allégorie, qui nous amène « à vagabonder » sur le chemin spirituel de cette quête, qui est propre à chaque Sœur ou Frère et je le pense … indépendamment de leur Loge d’origine et de leur rite.

Un peu d’histoire
Ce projet a pris corps, en particulier, à partir d’une analyse sur la situation particulière des Rites Égyptiens.
Ceux-ci ont en effet connu et connaissent toujours des troubles, ce qui justifie que ce projet semble avoir une véritable raison d’être pour ces Rites.

On peut s’apercevoir que malgré les turbulences qu’ils ont dû affronter, ces FF:. et SS:. restent attachés à ces Rites.

Le projet de venir travailler au sein de la GLISRU peut donc en intéresser certains car ils retrouveront la possibilité de travailler selon ces Rites, dans une structure souple, reconnue par les principales Obédiences françaises.

La Vocation de cette Loge
Elle consiste d’abord à réunir des FF:. ou des SS:. trop éloignés d’Orients où sont ouvertes des Loges de la GLISRU et mais aussi principalement de permettre à des FF:. ou des SS:. de la GLISRU que les circonstances
(mobilité professionnelle, en particulier) ont éloigné temporairement de leur atelier d’origine, de pouvoir continuer, sous une autre forme leur chemin initiatique au sein de notre Obédience.

Il va sans dire que le choix d’origine d’un Rite égyptien n’empêchait pas les membres de cette Loge, de retrouver s’ils le souhaitaient, leur Rite initial lors de leur retour dans leur Loge d’origine sachant qu’il a été décidé lors du
dernier Conseil Fédéral de juillet 2014 que la Loge dispose prochainement d’une triple patente, en ajoutant le Rite Français Traditionnel et le R:.E:.A:.A:. au R:.A:.P:.M:.M:.

La concrétisation de ce projet a ajouté une dimension supplémentaire à notre Obédience en créant ainsi les conditions favorables pour répondre à des cas spécifiques qui, sans cela, obligeraient des FF:. et SS:., peut-être, à
s’éloigner de la Maçonnerie.

Fonctionnement
En plus des nouveaux modes de communications (Internet, Blog, Mail) ou des plus traditionnels (Téléphone, Courrier Postal), une ou deux Tenues peuvent être organisées annuellement, au printemps et à l’automne, proches des équinoxes, par exemple – celle de l’équinoxe d’automne pouvant être jumelée avec le Convent annuel de l’Obédience et celle de printemps avec la réunion annuelle traditionnelle des Vénérables de la GLISU (fin mars ou début avril).

Mais cela n’interdit pas aux Officiers de la Loge de se déplacer pour aller rencontrer, au fil de l’année, les membres isolés.

L’Affiliation
La Loge n’a ni la vocation, ni les moyens pour procéder à des initiations, son seul recrutement se fait donc par affiliation. De même, elle ne peut pratiquer
d’augmentations de salaire (passage de Compagnon ou élévation à la Maîtrise). Lorsque le besoin s’en fera sentir, elle devra donc se mettre en rapport avec une autre Loge de la GLISRU pratiquant le rite du candidat et organisera avec elle la cérémonie correspondante.

L’Affiliation dans la Loge « Les Vagabonds Spirituels », soumet les FF:. ou les SS:. à la même discipline envers les Règlements Généraux et aux mêmes Obligations que celles demandées à tout membre d’une Loge de la GLISRU.

En particulier, ils doivent régler la capitation due à l’Obédience auprès de leur Loge mais, en revanche, ils n’ont pas de cotisation à payer, la Loge n’ayant pas de frais de location de Temple, ni de dépenses de matériel ou de décors.

Par ailleurs, ils doivent s’engager à fournir un travail continu, en rapport avec leur grade, sous formes de planches écrites dans le cadre d’un dialogue permanent avec leurs Officiers et principalement leur Vénérable.

Ces planches, après approbation par le Vénérable, sont communiquées à tous les membres de la Loge ayant le grade auquel la planche a été rédigée pour des
échanges entre tous ces membres, de la même manière que l’on pratique oralement en Loge traditionnelle.